Transformation des enseignements

Article  relatif à la question : Quel est votre point de vue sur la transformation des enseignements ?

Texte d'Harvey Spencer Lewis, qui est (ou était ?) proposé à la monographie 120 du XIIème degré du Temple (Hiérarchie Esotérique) :

" Fratres et sorores,
Pour reprendre notre entretien sur le principe ésotérique que nous avons abordé brièvement la dernière fois, je suis sûr que tous les membres de cette classe, qui est sous ma supervision, ont conscience crue le jour viendra où ces mêmes monographies seront lues par des fratres et des sorores de l'Ordre rosicrucien A.M.O.R.C. au cours d'années futures, bien après mon existence et bien après la vôtre. Ce n'est pas par égotisme que je dis que ces monographies préparées chaque semaine comme des leçons personnelles resteront des enseignements types pendant sans doute un siècle ou davantage.

STABILITÉ DES ENSEIGNEMENTS
Ce n'est que tous les quelques siècles que les monographies des degrés ésotériques sont réécrites et révisées. Le privilège de chaque Imperator des cycles passés a été de réviser les leçons et les exposés et de les compléter, en leur ajoutant la connaissance accumulée dans les archives de l'Ordre au cours des années précédentes. Les grandes vérités et révélations ne proviennent du Cosmique que de manière occasionnelle et ces révélations n'annulent ou ne contredisent jamais les vérités qui ont été révélées antérieurement.

Ainsi chaque nouvel Imperator, dans chaque cycle de l'organisation, n'a pas pour tâche de corriger ou de contredire et réviser les enseignements pour les rendre conformes à de nouvelles vérités, mais plutôt d'ajouter aux vérités anciennes les quelques vérités nouvelles qui ont été apprises dans les récentes années.

L'une de mes tâches des vingt dernières années, ou davantage a été d'analyser les enseignements utilisés par l'Ordre dans ses cycles passés et de les comparer aux nouvelles révélations et découvertes compilées dans les archives de l'Ordre au cours des cent dernières années ; puis d'ajouter ces nouvelles vérités aux anciennes et de les formuler d'une manière plus moderne et plus efficace pour être essayées et testées. C'est pourquoi vous qui, dans le douzième degré actuel, avez reçu ces monographies de semaine en semaine comme elles furent préparées pendant les années allant de 1925 â 1936 vous êtes mes étudiants personnels et immédiats, car en dictant chaque leçon au cours de ces années-là je pensais à vous et à vos compagnons de ce douzième degré.

Mais, un temps viendras au cours d'années futures, où ces mêmes leçons et monographies, avec seulement quelques corrections d'édition, quelques annotations et additions, seront lues et étudiées par de futurs membres du douzième degré. Je serai passé dans le Grand Au-Delà et peut-être beaucoup d'entre vous se trouveront aussi avec moi, occupés aux expériences et au travail, quels qu'ils soient, qui nous attendent dans cet Au-Delà et dans les incarnations futures de nos cycles individuels.

Nous pouvons même un jour faire l'expérience unique de lire à nouveau ces mêmes leçons dans une autre incarnation et de les trouver familières, mais sans en avoir la preuve, si ce n'est l'impression intuitive, au fond de nous-mêmes que nous avons autrefois été membres de 1a classe où ces leçons furent réellement préparées pour nous. Pensez à l'expérience unique que je peux faire de redevenir, dans quelque incarnation futures, un membre de l'Ordre comme cela se produira sans doute et de relire et étudier à nouveau ces monographies supérieures du douzième degré que j'ai moi-même écrites et dictées dans cette présente incarnation.

Il se peut alors que je n'aie aucune preuve du fait que j'ai été antérieurement l'Imperator de l'Ordre et que j'ai rédigé ces leçons, bien que je laisse certains documents, certaines archives et certains papiers pour m'aider à le découvrir dans ma prochaine incarnation. En ce qui vous concerne vous pouvez ne pas avoir de preuve non plus, bien que les questionnaires et les papiers que chacun de vous a remplis en entrant dans la Hiérarchie de cet Ordre actuel soient préservés de manière qu'un jour, en redevenant membre de l'Ordre, vous puissiez retrouver dans les archives de l'A.M.O.R.C. une preuve que vous en avez fait partie maintenant. C'est pourquoi j'ajoute maintenant les paragraphes suivants à la leçon et je les adresse aux futurs étudiants de ces monographies, aux étudiants de l'Ordre des années 1950 à 2050.

ADRESSE AUX ÉTUDIANTS DU FUTUR

« Nous qui, en cette année 1936 constituons le douzième degré de ce présent cycle, nous n'avons aucun moyen absolu ou positif de connaître qui pourront être les futurs étudiants de ces monographies, mais nous sommes heureux de préparer des leçons et des entretiens qui non seulement nous profiteront à nous-mêmes à l'époque présente, mais qui auront aussi de la valeur pour vous, mystiques et rosicruciens inconnus de notre prochaine incarnation et de notre prochain cycle.

Nous vous demandons de ne pas considérer ces monographies comme anciennes et désuètes parce quelles ont été écrites et préparées cent, deux ou trois cents ans avant votre naissance. Nous aussi, aujourd'hui, étudions d'après des archives, des leçons, et des entretiens qui furent écrits il y a un siècle, cinq siècles et un millier d'années de cela, et nous constatons que les vérités que vous lisez dans ces leçons, à des centaines d'années du temps présent, sont tout autant des vérités à votre époque qu'elles le sont en ce moment même où nous les introduisons dans ces monographies, après les tests et les essais les plus stricts.

Chaque jour, en tant qu'Imperator de l'Ordre et maître personnel de la classe d'étudiants du douzième degré, je peux fermer les yeux et projeter ma conscience vers une ville lointaine et vers la maison d'un membre éloigné, en utilisant les formules que ces monographies contiennent et je peux me rendre visible à un étudiant dans ce lieu éloigné et lui donner un traitement qui améliorera sa santé ou qui l'assistera en d'autres voies. De même qu'il peut me voir et me sentir, conformément aux formules et aux instructions de ces monographies, de même, fratres et sorores inconnus, vous pourrez faire la même chose avec ces mêmes formules et leçons dans cent ans, cinq cents ans ou un millier d'années d'ici.

Si je peux prouver, comme je l'ai, fait ici pour les étudiants assistant personnellement à nos cours de science à l'université Rose-Croix, qu'en l'espace d'un instant je peux affecter les battements de mon coeur et faire que le pouls de mon poignet gauche batte différemment de celui du poignet droit, et vice versa ; que par le pouvoir de la volonté et les suggestions du subconscient, je peux faire obéir mon coeur à mes désirs, et

s'il est vrai qu'aujourd'hui je peux en un clin d'oeil faire se tordre, tourner et se pencher dans la direction que je désire la flamme d'une bougie, si ces choses sont des vérités démontrables en ce moment, ce seront des vérités aussi dans mille ans d'ici et elles seront tout autant démontrables.

Vous, futurs étudiants, inconnus de nous maintenant et même insoupçonnés mais néanmoins respectés comme nos ouvriers personnels dans la tâche de perpétuer ce grand travail, vous ne devez pas penser que ces leçons et ces monographies sont inférieures parce qu'elles ont été écrites entre 1925 et 1936 ou parce qu'elles ont un style de langage peut-être différent de celui que la mentalité populaire peut avoir ou que peuvent discuter les savants, les philosophes et les expérimentateurs.

Étudiez-les consciencieusement, en mettant honnêtement chaque principe à l'essai, et vous découvrirez que les secrets d'aujourd'hui, qui étaient des secrets il y a des centaines d'années, seront encore des secrets, inconnus de la mentalité des masses, dans mille ans d'ici, car chaque cycle de civilisation a ses incrédules et ses sceptiques et comprend des gens qui ne connaîtront pas les grandes vérités secrètes de la vie, quelle que soit leur instruction en d'autres domaines.

Je continue donc l'instruction de ce degré, sentant que je parle à des milliers d'étudiants vivant aujourd'hui et à peut-être cent mille de ceux qui vivront dans le grand avenir, alors que je me retrouverai peut-être aussi parmi eux, inconnu, mais trouvant toujours la même joie et la même satisfaction à prendre, une fois encore, connaissance, et à un degré supérieur, des grandes vérités de la vie. Les récents exposés de ces leçons constituent quelques-unes des plus hautes révélations ésotériques connues de l'homme, Ne pensez pas que parce que beaucoup d'entre elles sont simples, d'expression facile, et quelles paraissent logiques à votre pensée, elles ne sont pas importantes ou ne touchent pas aux plus grands besoins et mystères de la vie."

Copyright © 2017 S.E.T.I Cénacle de la Rose+Croix - Tous droits réservés