Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Le Chapitre Jeanne Guesdon

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 2 jours ago #5130

  • bistrotrc
  • Portrait de bistrotrc
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 412
Bonjour à tous,

Merci Frater N. pour ton message qui a l'immense mérite de poser de bonnes questions et je vais essayer d'y répondre de mon mieux et de la manière la plus claire possible.

Ma demande d'une "bienveillante compréhension" est sincère. Elle a pour but d'éviter que certains se sentent obligés, par idéalisme bêta ou par envie, de déposer systématiquement des insultes aux pieds de mes messages car non seulement ils ne les comprennent pas mais en plus ils ne font même pas l'effort de chercher à les comprendre!

J'évite les références à "dieu": en toute simplicité je n'ai pas de croyance en dieu et ma quête rosicrucienne se passe totalement de cette hypothèse!

J'invite chacun à étudier la cosmogonie héliopolitaine pour faire la jonction avec le rosicrucianisme lewisssien. De cette manière, je pense qu'on comprendra que les 72 anges (que l'on retrouve dans le shemamphorash) que les égyptiens nommaient des "conspirateurs" (des ouatous) en raison de leur comportement par rapport à Osiris correspondent à des représentations erronées dans la recherche humaine de dieu.

Ainsi, une représentation comme "dieu est amour" ou une autre comme "dieu est l'architecte de l'univers" correspond simplement à un ange parmi les 72.
Et ésotériquement ou allégoriquement, aucun de ces anges, selon la tradition égyptienne n'a la "taille" requise permettant de remplir à lui seul le sarcophage d'Osiris...

Je souhaite de tout coeur que certains parmi nous puissent eux aussi comprendre le sens subtil des 72 et du sarcophage car c'est le début de la piste!

Concernant "l'amour inconditionel" si apprécié du "New-Âge" j'y vois simplement une approche bienveillante mais un peu naïve car erronée.
En effet, elle implique l'amour de faiblesses dont il convient plutôt de s'éloigner si on cherche sincèrement à évoluer.

Enfin l' "Amour" sous sa forme la plus évoluée n'est pas "inconditionnel", au contraire c'est la force de cohésion de l'Esprit (selon la terminologie du rosicrucianisme lewissien) il est "purifié", c'est "l'agapé" des grecs qui est une notion ésotérique et donc impossible de traduire correctement (voir par exemple l'épitre de l'Agapé que Paul s'est approprié).

Cette cohésion de l'Amour n'est pas (et c'est, Lewis dixit, le "plus grand secret des rosicruciens") la force d'adhésion, la recherche de la Lumière et la canalisation de la "force vitale" qui, elle, n'est pas universelle, mais "cosmique"...

Bien fraternellement
Francis
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Quantum

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 2 jours ago #5131

Bonjour Francis, et bonjour toutes et tous,

Quelle différence essentielle fais-tu entre universelle et cosmique ? Le premier fait référence à l'univers sous son apparence matériel, et le Cosmique comme source originelle de tout ?

Fraternellement
"Ce que tu penses tu le deviens. Ce que tu ressens, tu l'attires. Ce que tu imagines, tu le crées."
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 2 jours ago #5132

  • Erika
  • Portrait de Erika
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 360
  • Remerciements reçus 247
"shemamphorash" n'a pas plus de sens qu'un "lavermaria".

Je trouve difficilement plus aimable façon de le dire, j'espère que les modérateurs sévères me le pardonneront.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 2 jours ago #5133

  • Frater N.
  • Portrait de Frater N.
  • Offline
  • Junior Boarder
  • Messages : 27
  • Remerciements reçus 36
Cher Francis,

Merci pour ta réponse qui m'aide à comprendre mieux ce que tu voulais dire. Si je suis (j'espère correctement) ce que tu expliques, le mot ou le concept de " dieu " est inutile ou sans objet dans ta quête rosicrucienne ; ceci m'amène donc à te poser la question suivante : Osiris, que j'entends comme le concept même du divin, tient-il une place importante dans ta quête rosicrucienne ? Pourrais-tu à ce sujet suggérer quelques lectures sur la cosmologie héliopolitaine, pour celles et ceux d'entre nous qui n'en sommes pas des familiers ? Il est vrai que, par construction même des 6 x 12 = 72 ouatous (ce qui n'est pas sans rappeler ẖesed), aucun ne peut se substituer au Tout, pas plus d'ailleurs que leur addition. Chacun d'entre eux est partiel et non Total ; c'est de la réunion de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel que naît la Lumière Blanche, source de Fraternité.
Pour l'Amour inconditionnel, je ne le comprends pas de la façon dont tu le présentes : pour moi, il ne s'agit pas de l'amour des choses, mais des Êtres. Il ne s'agit alors pas de l'amour de leurs faiblesses (qui ne sont guère " adorables "), mais de l'Amour de même le moindre d'entre nous (par son évolution, ses actes, sa condition, etc. ou tout autre catégorisation discriminante possible) ; autrement dit, aimer (cad accueillir) les êtres comme ils sont, sans jugement préconçu autre que le fait qu'ils participent comme nous de l'Être (ce qui nous rappelle à notre propre et humble condition). Je crois que tu as raison de souligner que l'on ne peut se contenter d'un pacifisme béat (" tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil "), qui confine à la naïveté, si ce n'est à la stupidité la plus crasse. Le chemin cosmique nous amène à percevoir l'invisible pour les yeux de chairs et comprendre et sentir plus profondément ; bref, il nous aide à être plus critique (capacité à distinguer, juger impartialement), à faire preuve de discernement. L'Amour inconditionnel ne conduit pas pour moi à la naïveté, puisqu'il conduit à aimer Tout et tous (de l'Amour, un Idéal), mais donc y compris soi-même (en dépit du fait que, selon le mot pascalien bien connu, " le Moi est haïssable ") ; transcender cette humaine condition n'est à la portée que de très peu, mais essayer d'aller dans le sens de plus d'Amour est à la portée de tous (" aimer largement "). Ce n'est pas parce que j'ai (bien trop) conscience des faiblesses des autres ou de moi-même que je vais pour autant les rejeter et ne pas les inviter à ma table.
Le sujet de l'Agapé est effectivement central pour celui qui veut évoluer et faire éclore sa Rose (voir en effet le sujet " Rose+Croix : Amour ou Charité " de ce même forum, dans le fonds HSL, et, par exemple mon message #4969 ou le #4980 de Legend renvoyant vers des articles du Bistrot écrits par Francis) et, comme chacun le sait, les belles plantes sont celles qui ont eu soif. Pour moi, c'est cette quête de l'inconditionné qui nous permet de (nous) purifier et de nous élever, ensemble. Si je n'utilise volontairement pas la terminologie rosicrucienne ici, ce n'est pas sans raison ; mais pour ce qui est de la cohésion (éléments de même nature) vs. l'adhésion (éléments de natures différentes), c'est bien justement ce vers quoi pointe pour moi l'Amour inconditionnel qui nous permet authentiquement de ne plus faire qu'Un avec Lui (où, si j'ai bien suivi, pour remplir complètement le sarcophage d'Osiris en ne faisant plus qu'Un avec lui, sinon pas de cohésion). Le cosmique est partout pour celui qui sait le trouver, même lorsqu'il est invisible et bien caché... au creux de nous-mêmes, et donc des autres.
Fraternellement,

N.
Humani nihil a me alienum puto.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: roland, Quantum

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 1 jour ago #5134

  • TOUCANNE
  • Portrait de TOUCANNE
  • Offline
  • Nouveau membre
  • Messages : 15
  • Remerciements reçus 10
BONJOUR
je ne peux mieux dire, tout est parfait dans ce commentaire, d'une haute élévation d'esprit , c'est avec une grande humilité et une certaine émotion que j’adhère à cette très fine compréhension
Merci de tout cœur
Fraternellement
Patrick TOUCANNE
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Le Chapitre Jeanne Guesdon 4 mois 1 jour ago #5135

  • bistrotrc
  • Portrait de bistrotrc
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 305
  • Remerciements reçus 412
Bonjour à tous,

Merci pour toutes ces questions auxquelles il convient principalement de répondre en gérant son ignorance par la préservation de l'indispensable "part de vacuité".

@Virant
Universel se rapporte à l'univers lequel nous apparaît comme matériel, le rosicrucianisme lewissien le définit comme le monde de l'Esprit (visible et invisible). Le cosmique interpénètre l'univers mais il est postulé indépendant et seule notre conscience peut y accéder et l'on parlera alors d'accéder à la "conscience cosmique".

Dans ce contexte que représente la notion ésotérique de "source"? Les égyptiens la représentent par une cruche qui laisse échapper un filet d'eau. La cruche, structure matérielle, laisse donc couler de l'eau (matérielle aussi) mais susceptible de véhiculer de la force vitale (cosmique).
C'est une réponse mais peut-on aller plus loin? La question aimerait nous voir accéder à une origine plus absolue comme le "noùs" (méditer la forme de la lettre "E" de l'alphabet R+C évoquant le "noùs") qui s'exprime pour nous dans le "naos" du temple de l'Être intérieur.

@Erika
Oui c'est problématique de vouloir exprimer "shemamphorash" en hébreu moderne (que je ne parle pas et n'ai pas la prétention de maîtriser!) d'autant que la traduction par "milice céleste" est sujette à des erreurs de compréhension. C'est une "milice" dans la mesure ou l'approche erronée d'un sarcophage (la coque d'une graine) préserve le corps d'Osiris. On trouve aussi dans le même sens le terme "hemptah" mais je ne sais pas si c'est du copte ou de l'araméen. Pour ma part je préfère quand c'est possible revenir à la "grande pourvoyeuse": la source égyptienne et à ses "72 ouatou".

@Frater N
Nous en venons à Osiris dans lequel nous pouvons voir une composante de notre être intérieur. C'est un "Neter" une divinité qui exprime le mythe du "roi défunt". Il est représenté (çà mon sens) par la station où opère le chapelain dans le temple rosicrucien (cela devrait ouvrir des perspectives!)... Côté lectures, je pourrais inviter à lire Isis et Osiris de Plutarque ou celui de Christian Jacques, ainsi bien sur que le "Paout Neterou" le texte héliopolitain basique évoqué par exemple dans la "Cabale dévoilée" que met en ligne le CRC (qui montre la source égyptienne de la Kabbale hébraïque). Il y a aussi le Livre des Portes de la Douat qu'un Rosicrucien devra retraduire un de ces jours (les travaux de Mardrus utilisés par la maçonnerie égyptienne ne me satisfont pas), mais j'ai commis aussi quelques messages du "Bistrot" pour se familiariser rapidement avec les correspondances héliopolitaine du rosicrucianisme lewissien.

Bien fraternellement
Francis
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Bleue4evolution, Virant de la Roche, Frater N.
Modérateurs: witiza, Alnitak
Copyright © 2017 S.E.T.I Cénacle de la Rose+Croix - Tous droits réservés